La Dame au violoncelle
une pièce de Guy Foissy

"On n'est sincère qu'avec ses rêves.
Et la comédie commence quand les rêves s'achèvent."

Première : 17 avril 2010 au Château de Bourglinster
Autres représentations au Centre Culturel Schungfabrik à Tétange et
au Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster

La dame, élégante et discrète, entre. "Elle salue. Elle s'assied. Prend son violoncelle. Un temps : Elle se concentre. Incline la tête. Puis elle commence à jouer du violoncelle comme pour un concert." L'illusion est parfaite. Alternativement en accord et en désaccord avec ce violoncelle, la dame tantôt se dévoile, tantôt se dérobe et sa voix s'accorde à celle de son instrument pour conter et confesser l'histoire d'un crime qui demeure jusqu'à la fin fantasmatique et inavoué. La Dame au violoncelle est une histoire d'amour, une mise à nu des fauxsemblants et un conte militant pour les rêves personnels. Guy Foissy, lauréat du Grand Prix de l'Humour Noir du Spectacle en 1979, présente dans cette pièce un personnage émouvant et une histoire de la poursuite du bonheur qui pourrait être celle de nous tous.

La dame au violoncelle réussit, dans la vision des metteurs en scène, à trouver un équilibre heureux entre paroles et musique, et arrive, grâce à la finesse du jeu, à jongler avec la vérité et l'illusion.
(Le Jeudi)

Et le violoncelle apparaît alors comme une efficace métaphore de la résistance, de la survie, de la révolte, de l'affirmation de soi: il est complice d'une libération et d'une évasion! (...) Irina Fedotova (...) parcourt toute la gamme de ses possibilités expressives (...).
(Luxemburger Wort)


Actrice: Irina Fedotova
Dramaturgie et co-mise en scène: Marc Rettel et Nathalie Ronvaux
Projection sonore: Arthur Stammet et Laurent Willkomm
Composition musicale: Arthur Stammet
Violoncelle: Jean Halsdorf,
Choréographie: Christophe Stammet

Une coproduction avec Noise Watchers Unlimited a.s.b.l.